la-malandre

la-malandre

Deuxième "entre deux"

Un seul mot à dire : DUR même très dur!!!!!

Le 26 mars, je suis allée avec ma fille à la "Clinique du Cheveu" qui m'avait été recommandée , ma perruque dont une partie est "financée" et l'autre "offerte" par ma famille , est arrivée . Je prend donc "congé" des quelques cheveux qui me restent.....la perruque est "mise à ma tête" , je me regarde et ....je n'ai jamais été aussi bien coiffée de ma vie!! Mes enfants et ma belle sœur qui participent à l'achat, ont voulu que j'aie quelque chose de joli.....c'est réussi.....je leur en suis tellement reconnaissante! ça aussi c'est important!

Les jours suivants j'ai froid...froid....froid , je me sens très faible , incapable de faire grand chose hormis l'indispensable pour mes animaux at je ne bouge quasi pas de chez moi.

L'examen cardiaque du 31 mars est satisfaisant , la chimio peut donc continuer.

Le 9 ième jour après cette seconde séance est vraiment épouvantable tout comme le début de la nuit qui suit , je grelotte malgré le poêle qui est rouge , diarrhée épouvantable , vomissements malgré les anti émétiques , douleurs terribles....et bien sur, on est le week end et je suis toute seule , je n'ai plus d'anti douleurs à la maison....au bout d'un moment qui me parait une éternité , je n'y tiens plus et je prend un comprimé de cortisone....normalement je ne dois en prendre que les trois premiers jours après la chimio...mais tant pis , j'essaie.....je finis par m'endormir , la cortisone ayant un peu calmé les douleurs. Je reprendrai un comprimé le lendemain matin ainsi que les deux jours qui suivent.

3 avril.....je remonte doucement , je me sens encore bien faible , très fatiguée , ma bouche est complètement enflammée donc j'ai de grosses difficultés pour manger mais le "gros" des effets secondaires est passé pour cette fois . Je me dis qu'il faut quand même avoir une sacrée confiance dans le corps médical pour endurer tout ça!!!!!!...mais pas d'autre choix LA VIE M'APPELLE!

Le 5 avril je vais même à une petite exposition canine tout près de chez moi et j'y fais mon premier "vrai repas" . Le soir , ma chienne , Lara, qui a été saillie accidentellement pendant mon hospitalisation par mon jeune mâle , le seul non castré de la maison , met bât de 7 chiots.

Cette portée sera terriblement dure à élever en pleine chimio mais psychologiquement , pour moi c'est une victoire de la vie, un émerveillement journalier!

Le 9 avril , je savoure mon dernier jour de répit , demain, une fois encore avec "les roues de plomb" il faudra y aller à cette troisième cure....j'ai beau positiver en me disant que j'arrive à la moitié du parcours "chimio", cela reste très difficile!

Pourtant j'arrive quand même à relativiser , je me dis que le cancer m'apprend encore des choses entre autres à faire le tri dans ce que j'accepterai encore "après"

 



24/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi