la-malandre

la-malandre

La Chimiothérapie

La chimiothérapie........la plus sale période


Fini la chimio mais........

Journées bien dures encore!  Des journées encore bien difficiles suivent cette dernière chimio , d'épouvantables douleurs , toujours ma bouche enflammée avec ce goût métallique , des croutes "à sang" dans et sous mon nez , mes yeux qui brulent, pleurent , une faiblesse incommensurable....même si je ne veux pas me laisser aller , souvent l'envie de pleurer me tenaille.....mais je sais que si je commence, je ne pourrai plus m'arrêter donc je serre les dents...à la maison je suis seule avec mes animaux qui me "tiennent" aussi plus ou moins vaillante, c'est une force.

Et puis, tout doucement, chaque jour qui passe m'éloigne de cette dernière cure et progressivement, je sors de ces jours terribles.....je vais pouvoir tout doucement reprendre une vie un peu plus normale...je reprend vie!

Encore une visite à l'hôpital pour des examens cardiaques : FEV + échographie.....ça va, vaillant mon petit cœur a bien "supporté"

Je suis loin d'être au bout du chemin  mais voir la chimio terminée, c'est une grosse étape!

Avançons au jour le jour!

  

 

 


25/07/2018
0 Poster un commentaire

chimio seconde partie :TAXOTERE

Jeudi 30 avril

Je commence la seconde moitié de cette chimiothérapie : quatrième cure , premier taxotère.

Et là, surprise , environ un quart d'heure avant de commencer , les infirmières m'apportent des moufles et des chaussons réfrigérants . Il faut les porter pour éviter des problèmes et même la chute des ongles .Comme le froid contracte les vaisseaux , le produit n'arrive pas ou très peu jusqu'au bout des doigts et des orteils.

Mais brrr que c'est froid et que je me sens pataude avec ça! Ma fille devra me "donner la becquée" au moment du repas! Je reçois aussi une trousse avec un renforçateur à mettre sur les ongles tous les deux ou trois jours pendant toute la durée de la chimio et même un mois après , ainsi qu'une crème pour protéger ma peau : crème de trayon.

La séance se déroule sans problème .

Je ne sais pas pourquoi je m'étais mise en tête que ce produit donnerait moins d'effets secondaires espoir oh combien déçu!!!!!!

Je n'ai pas de nausées (je prend bien sur toujours les anti nauséeux) mais des diarrhées épouvantables qui m'épuisent encore plus et des douleurs épouvantables que les médicaments ne calment jamais complètement . Je suis totalement sans force ...par contre, je ne laisse pas sombrer le moral , je sais que j'avance tout doucement dans le combat......plus que 2 séances!!!!

Mais bon sang, que c'est dur à vivre! D'autant que les 7 bébés de ma chienne me demandent beaucoup d'implication même s'ils sont aussi source de joie . Je veux qu'ils aient tout ce qu'il eur faut, qu'ils soient bien stimulés etc.

Je me creuse les méninges pour comprendre ce qui m'arrive , j'ai déjà eu tellement de choses dures à affronter dans ma vie, j'avais tellement cru être au bout des difficultés majeures . Par moments je me dis que je m'étais peut être trop "oubliée" mais je reste persuadée que quelques sales coups humains (je n'entrerai pas dans les détails) ont une influence non négligeable!

22 mai : cinquième cure l' AVANT DERNIERE Je ne dirai bien sur pas que j'allais de gaîté de cœur à cette cinquième séance...mais j'avais quand même en tête : c'est l'avant dernière ouf

Cela reste pénible alors que depuis seulement 2 ou 3 jours j'ai le sentiment de reprendre un peu "de poil de la bête" de devoir y retourner en sachant que je vais de nouveau me retrouver "out" . Mais l'accueil chaleureux à l'hôpital de jour et la présence de ma fille qui m'accompagne chaque fois sont un grand réconfort.

L'oncologue que j'ai vue comme chaque fois avant la perfusion , voyant l'état de mes yeux rouges et gonflés , sans plus de cils me prescrit encore des gouttes pour soulager et des vitamines spéciales "yeux" . Tous ces effets secondaires me minent!

Comme la fois précédente, moufles et chaussons réfrigérants sont au programme me donnant réellement la sensation d'avoir les doigts gelés , d'ailleurs, quand on me les enlève après la perfusion j'ai tellement mal que je me réchauffe les doigts sur mon gobelet de café!!!

Décidemment , il faut en supporter des choses pour venir à bout de cette crasse!

La dernière cure est programmée pour le 12 juin et ensuite il faudra refaire des examens cardiaques.

12 juin : la DERNIERE!!!!!! 

On y est , enfin la dernière cure ! Il est temps car les effets cumulés de ces chimios et de la SEP font que je ne suis pas certaine que j'aurais eu la force d'aller plus loin.....enfin je dis ça mais je suppose que je l'aurais quand même fait!

Je suis à bout, terriblement épuisée , j'ai vraiment besoin de souffler un peu!

Ma cancérologue étant absente, je passe chez un autre médecin....

C'est une autre infirmière qui vient pour la perfusion et elle me demande si je veux les moufles et les chaussons....AHHH j'ai donc le choix? Eh bien alors NON , j'ai eu trop mal la dernière fois . Je ne peux pas toujours être raisonnable hein! Par contre bien sur les soins aux ongles je les continue.

La dernière goutte de rinçage coulée , tout l'"attirail" enlevé......je savoure la joie de me dire c'est FINI  même si je sais que les jours à venir vont encore être très pénibles.

Après , j'aurai quelques jours de trêve avant de commencer la radiothérapie.

      

         

 


25/07/2018
0 Poster un commentaire

dernière FEC et troisième "entre-deux

10 avril : dernière FEC 

A mon arrivée, le magnifique sourire qui, on le voit, vient du cœur de mon oncologue m'accueille dès le couloir , ça fait du bien!

Son écoute, ses explications sont du baume sur le cœur . Elle me fait une prescription pour divers produits qui doivent m'aider à gérer les effets secondaires , ceux que j'ai déjà.....et ceux à venir!

Toujours la même gentillesse aussi chez les infirmières , les perfusions se passent sans aucun problème et à 15h je suis chez moi!

Epuisée il faut que je dorme une bonne heure!

Le lendemain encore cette piqure dans le ventre pour les globules blancs , mon infirmière à domicile est heureusement elle aussi très sympathique et souriante.

Après sa venue, je profite un peu du beau temps . Ma prochaine cure est fixée au 30 avril mais je dois avant encore refaire le FEV (examen cardiaque).....c'est rassurant de voir que toutes les précautions sont prises. 

Troisième "entre deux" 

Les deux ou trois premiers jours, plus supportables, m'avaient fait espérer que tout allait mieux se passer cette fois....mais le 16 avril, retour en force de grosses douleurs neurologiques , je suppose que l'état de faiblesse où me jette la chimio réveille des symptômes de la SEP qui s'étaient faits plus discrets ces dernières années. Cette fois, heureusement, j'ai les antidouleurs nécessaires. Je réalise une fois encore que je ne dois pas "forcer" , qu'il me faut absolument écouter mon corps , ce qui n'est pas fait aujourd'hui le sera demain......ou pas!!! Il n'y a que les soins quotidiens aux animaux qui priment sur tout!

Même quand la tête veut, si le corps dit NON , rien n'est possible, la tête me tourne, je tomberais.....mais que c'est dur de m'enfoncer ça dans le crâne!!!!

Pourtant, au fil des jours , et grâce à la "boite à malice" de mon oncologue , la situation s'améliore doucement.....me reste bien sur une ENORME faiblesse , malgré les bains de bouche , elle reste en fort mauvais état , mes lèvres sont craquelées , j'ai des croutes dans et sous le nez , mes yeux vont un peu mieux mais restent rouges et piquants malgré gouttes et pommade mais les douleurs elles, sont un peu contenues.

 


24/07/2018
0 Poster un commentaire

Deuxième "entre deux"

Un seul mot à dire : DUR même très dur!!!!!

Le 26 mars, je suis allée avec ma fille à la "Clinique du Cheveu" qui m'avait été recommandée , ma perruque dont une partie est "financée" et l'autre "offerte" par ma famille , est arrivée . Je prend donc "congé" des quelques cheveux qui me restent.....la perruque est "mise à ma tête" , je me regarde et ....je n'ai jamais été aussi bien coiffée de ma vie!! Mes enfants et ma belle sœur qui participent à l'achat, ont voulu que j'aie quelque chose de joli.....c'est réussi.....je leur en suis tellement reconnaissante! ça aussi c'est important!

Les jours suivants j'ai froid...froid....froid , je me sens très faible , incapable de faire grand chose hormis l'indispensable pour mes animaux at je ne bouge quasi pas de chez moi.

L'examen cardiaque du 31 mars est satisfaisant , la chimio peut donc continuer.

Le 9 ième jour après cette seconde séance est vraiment épouvantable tout comme le début de la nuit qui suit , je grelotte malgré le poêle qui est rouge , diarrhée épouvantable , vomissements malgré les anti émétiques , douleurs terribles....et bien sur, on est le week end et je suis toute seule , je n'ai plus d'anti douleurs à la maison....au bout d'un moment qui me parait une éternité , je n'y tiens plus et je prend un comprimé de cortisone....normalement je ne dois en prendre que les trois premiers jours après la chimio...mais tant pis , j'essaie.....je finis par m'endormir , la cortisone ayant un peu calmé les douleurs. Je reprendrai un comprimé le lendemain matin ainsi que les deux jours qui suivent.

3 avril.....je remonte doucement , je me sens encore bien faible , très fatiguée , ma bouche est complètement enflammée donc j'ai de grosses difficultés pour manger mais le "gros" des effets secondaires est passé pour cette fois . Je me dis qu'il faut quand même avoir une sacrée confiance dans le corps médical pour endurer tout ça!!!!!!...mais pas d'autre choix LA VIE M'APPELLE!

Le 5 avril je vais même à une petite exposition canine tout près de chez moi et j'y fais mon premier "vrai repas" . Le soir , ma chienne , Lara, qui a été saillie accidentellement pendant mon hospitalisation par mon jeune mâle , le seul non castré de la maison , met bât de 7 chiots.

Cette portée sera terriblement dure à élever en pleine chimio mais psychologiquement , pour moi c'est une victoire de la vie, un émerveillement journalier!

Le 9 avril , je savoure mon dernier jour de répit , demain, une fois encore avec "les roues de plomb" il faudra y aller à cette troisième cure....j'ai beau positiver en me disant que j'arrive à la moitié du parcours "chimio", cela reste très difficile!

Pourtant j'arrive quand même à relativiser , je me dis que le cancer m'apprend encore des choses entre autres à faire le tri dans ce que j'accepterai encore "après"

 


24/07/2018
0 Poster un commentaire

17 mars : Pose du PAC -19 mars seconde chimio

Etape incontournable avant la deuxième chimio , la pose de la voie centrale (ou port à cath ou PAC) .

Le chirurgien m'avait dit que ça se pratiquait sous anesthésie locale et durait environ une vingtaine de minutes . Je devais être à l'hôpital à 10h , à jeun et me voyais donc déjà de retour à la maison pour midi...grosse déception , quand je me présente à l'hôpital de jour, on m'annonce que la petite intervention se fera dans l'après midi parce qu'il faut d'abord installer une perfusion afin de "préparer la veine "....et qu'en plus je ne peux pas manger .....juste "au cas où" finalement il faudrait une anesthésie générale .Certaines patientes parait il stressent trop et bougent et donc il faut y recourir.....bon encore une fois je n'ai pas le choix , j'attend donc en stressant quand même un peu , même si ce n'est qu'une toute petite intervention cela reste un peu angoissant.

Finalement, un peu plus tôt que prévu, on vient me chercher pour me conduire au bloc opératoire , je suis installée sur la table d'opération , attachée , couverte d'un drap de la tête aux pieds avec une espèce de cloche au dessus de la tête qui m'empêche de voir ....et ça y est , on commence . La piqure anesthésiante est quand même un peu douloureuse , je repire profondément et essaie de diriger mes pensées vers autre chose . L'opération elle même "pince" un peu mais rien de dramatique , cela passe relativement vite....mais je suis quand même contente quand le chirurgien me dit : Voilà , c'est fini!

Remontée en chambre , je reçois enfin un repas et je dois encore patienter ensuite avec la perfusion avant de pouvoir rentrer à la maison.

 

19 mars 2015 deuxième chimio 

Eh oui , déjà.....je viens à peine de commencer à me sentir un peu mieux...dur dur de me mettre en route le matin quand ma fille vient me chercher!

"Ma" cancérologue est en congrès , en arrivant je vois donc un autre oncologue fort gentil lui aussi , il nous prête même ses lunettes spéciales à ma fille et à moi pour que nous puissions observer l'éclipse de soleil qui a lieu ce jour là. C'est ce genre de petites choses qui dédramatisent un peu.......Les résultats de ma prise de sang sont corrects donc je peux recevoir ma chimio.

Je retrouve donc le personnel si aimable et souriant de l'hôpital de jour , c'est tellement important cet accueil! Je ressens une petite douleur au moment d'installer la première perfusion d'anti émétique....c'est une piqure dans la cicatrice toute fraiche du PAC...ensuite je mesure la facilité par rapport à la première séance...et surtout bien moins de stress, je sais que là , il n'y a pas de danger de "fausse route" . C'est aussi bien plus rapide : 20 minutes pour la première perfusion, 20 minutes pour la seconde avec l'endoxan et une demi heure pour la troisième avec le produit si corrosif , ensuite rinçage de la veine et vers 14h c'est fini !

Le midi , j'ai reçu encore un bon repas : du poisson à la florentine!

Je repars avec mes anti émétiques et le produit à injecter le lendemain par mon infirmière.

Prochaine perfusion le 10 avril mais avant , le 31 mars je dois aller refaire un examen cardiaque (le FEV) pour s'assurer que mon cœur supporte .

 


24/07/2018
0 Poster un commentaire