la-malandre

la-malandre

Cancer : l'opération et ses suites

tumorectomie , suites et résultats


Tumorectomies et curage ganglionnaire

2février 2015

J'arrive à l'hôpital le lundi matin, évidemment toute "nouée" par le stress . Heureusement c'est ma fille qui m'y amène et l'accueil bien sympathique du personnel infirmier fait du bien.

Le matin donc, marquage aux radio-isotopes de la petite tumeur du sein droit : juste une petite piqure près du mamelon pour injecter les isotopes , cela se fait sous échographie et n'est pas vraiment douloureux . L'après midi, scanner complet en 3 D de la poitrine.

J'ai pu me rendre compte que .....la cantine est bonne . Je suis dans une chambre à deux lits, ma voisine de chambre est sympathique ....mais je n'ai qu'une hâte, c'est que l'opération soit passée . C'est surtout l'anesthésie que je redoute. Je ne passe pas une très bonne nuit.

Le matin du 3 février je dois rester à jeun ....et j'apprend que l'opération n'aura lieu que l'après midi ...j'ai donc tout le loisir d'encore bien stresser avant!

Finalement c'est vers midi que le brancardier vient me chercher, je fais d'énormes efforts pour me raisonner mais mon stress est intense . Avant que je quitte ma chambre, une infirmière me fait avaler une horrible mixture, très amère , sensée me détendre.....oui, bof!! Et me voici partie avec mon lit vers le bloc opératoire...à jeun , stressée et surtout obligée de rester couchée à plat.....or, à cause de la SEP, j'ai un problème de sphincter , celui qui doit fermer l'entrée de l'estomac est "paresseux"...à peine sortie de la chambre, je suis prise de violentes nausées , je vomis plusieurs fois de la bile , j'ai l'impression que mon corps se déchire!!!

Dès mon arrivée au bloc, le chirurgien vient me saluer et me rassurer , un infirmier me place avec pas mal de difficultés , une perfusion et y inclut un anti émétique...je me sens un peu mieux mais je grelotte , il fait froid au quartier opératoire!

Et puis.....ça y est...le moment est arrivé, on me "roule" en salle d'opération , tout va alors très vite ..sauf que l'on me fait une pré anesthésie au masque dont je garde un très mauvais souvenir : cela ne dure que quelques secondes mais j'ai l'impression d'étouffer!!!

Je reprend conscience en salle de réveil avec de nouveau de terribles nausées et vomissements de bile , une perfusion à la main droite , un drain à gauche , un masque à oxygène...mais quasi aucune douleur heureusement. Il se passe un long moment (du moins en ai je l'impression), avant que le brancardier vienne me chercher pour me ramener en chambre où, QUELLE JOIE , ma fille m'attend , le chirurgien est déjà venu la rassurer immédiatement après l'opération. Bien sur je me sens "cassée" , j'ai toujours ces nausées , elles ne cesseront que le soir quand je pourrai manger un peu. Je garderai le masque à oxygène jusqu'au lendemain matin . Ma nuit n'est pas trop mauvaise malgré la position sur le dos quasi assise  que je dois garder. L'après midi du mercredi , j'ai la joie d'avoir la visite de mes deux filles et de mon fils cadet , me sentir entourée fait du bien au moral!

 

Jeudi 5 février  

Je m'éveille un peu stressée, j'attend de savoir si je peux rentrer à la maison dès l'après midi .Le drain et la coupelle doivent m'être enlevés et les pansements changés C'est une très gentille élève infirmière qui s'en charge sous l'œil vigilant de sa monitrice , tout se passe bien même si ce n'est pas très agréable . Me voici cette fois "libre de liens" , bientôt le chirurgien passe et autorise mon départ!

Après encore un bon repas (c'est le jour des frites!) et une petite sieste , ma fille vient me chercher et me ramène à la maison . C'est la joie même si je suis quand même inquiète , vais je m'en sortir toute seule à la maison avec chiens et chats à gérer ? Mais bon, tout doucement, en prenant pas mal de repos et en "serrant les dents" souvent, je me débrouille.

Jusqu'à la visite post opératoire prévue le 14 février , je commence la kiné pour éviter l'accumulation de lymphe dans le bras gauche et le sein suite au curage ganglionnaire.

 

14 février 2015   

Drôle de Saint valentin !! J'attendais ce jour avec beaucoup d'impatience , mes fils devant être enlevés mais surtout pour connaitre le résultat de l'analyse des pièces opératoires ....celui ci conditionnant le traitement à venir......

Les cicatrices sont belles.

Pour le côté droit, rien de particulier , le ganglion sentinelle enlevé est sain , la petite tumeur est donc bien enlevée , les marges sont saines.....ceci dit, pour ce côté il n'y avait pas de grosse inquiétude.

Il en va tout autrement du côté gauche! La tumeur (4cm) est entièrement partie , les marges sont également saines MAIS sur les 8 ganglions prélevés 5 sont métastasés .

Une réunion du "staff" avec l'oncologue est donc prévue pour décider de la suite à tenir! Un rendez vous m'est d'ailleurs donné le 21 avec l'oncologue...mais j'ai déjà compris que je ne couperai pas à la chimio . Même si je suis quelqu'un de solide et d'optimiste , c'est très dur à encaisser....mais je ne me laisserai pas "crouler" c'est certain!

J'ai pas mal de douleurs dans le bras gauche (côté du curage ganglionnaire) , le chirurgien m'explique que quand on fait ainsi un curage ganglionnaire , il y a beaucoup de risques de léser un ou plusieurs nerfs surtout quand les ganglions sont fort gonflés , c'est donc ce qui provoque douleurs et paresthésies (sensations anormales) qui seront (ou pas) durables . Il faudra de toutes façons rester "prudente" avec ce bras , éviter au maximum les blessures même petites , plus de prise de tension ni de prise de sang de ce côté , pas de vêtement serré, ne rien porter de lourd , ne pas faire de gros efforts.......et c'était déjà mon bras le plus faible à cause de la SEP .   

            

 


23/07/2018
0 Poster un commentaire